Menu

Havila fête ses 40 ans !

Article publié le 13/09/2014 dans Les Nouvelles Calédoniennes par Angélique Rouquié

Le collège de Havila célébrait, ce jeudi 11 et vendredi 12 septembre, ses 40 ans d’existence. Dans
une ambiance de grande fête de famille, anciens élèves et jeunes collégiens ont témoigné de leur
attachement à cet établissement.

Situé dans la tribu de Luecila, le collège de Havila, est un établissement de l’ASEE (Alliance Scolaire de
l’Eglise Evangélique). Premier collège des îles Loyauté, la structure est devenue un Collège d’Enseignement
Général (CEG) en 1974. Quarante ans plus tard, anciens élèves et professeurs se sont retrouvés pour fêter cet
anniversaire. Dans l’enceinte de l’établissement, tout avait été préparé pour accueillir les visiteurs : du
podium sonorisé aux nattes sous ombrage, en passant par le coin café où les retrouvailles sont allées bon
train.

Archives. Un énorme travail d’archive a été effectué pour retrouver les photos des différentes promotions
depuis l’année 1974. D’immenses panneaux installés tout autour du plateau sportif retraçaient les projets et
voyages scolaires, les kermesses et autres photos d’équipes sportives. Les plus jeunes n’en revenaient pas de
voir des photos de leurs tantines à quinze ans, tandis que les aînés se remémoraient les souvenirs de cette
époque. Il y a eu, durant ces deux jours de célébrations, beaucoup d’émotion, et beaucoup de rires. Les
générations successives se sont rassemblées autour des bougnas préparés pour l’occasion, et du gâteau
d’anniversaire.

Pour l’occasion, la journée de vendredi était banalisée pour les élèves, qui ont pu écouter les témoignages de
leurs aînés sur le « Havila d’avant ». La promotion de 1974 a ouvert la voie, avec la création de la classe de
sixième. « Avant, on était obligé de partir à Nouméa, après le certificat d’études, explique Jean-Paul Haudra,
petit-chef de Luecila. Quand le collège a ouvert, on était deux classes de sixième. Les autres classes ont
ouvert les années suivantes. En troisième, on a dû prendre l’avion pour aller passer le BEPC à Nouméa. »
L’actuel maire de Lifou, Robert Xowie, était de cette promotion 74, tout comme le médecin Paul Qaeze, qui
témoignait au micro : « Il y a de bons souvenirs, mais c’était aussi une époque difficile. On était séparé de
nos parents jusqu’aux vacances. On ne rentrait pas pour le week-end. Parfois, on n’avait pas assez à
manger. » Avec humour, le médecin de Lifou, président d’un club de football et élu à la mairie de Nouméa,
capte l’attention des jeunes : « Il n’était pas question de s’en plaindre aux parents. Ils nous répondaient :
vous êtes venus pour travailler, pas pour manger ! Et si on se faisait astiquer, on n’avait pas intérêt à le dire aux parents sinon on en recevait double dose de leur part ! » C’est à travers « la lecture de la bible tous les matins, et dans les études » que l’homme s’est construit et a trouvé sa voie.

Ces temps d’échanges ont aussi permis aux collégiens d’aujourd’hui de mesurer le chemin parcouru et le
confort de leur situation, dans un collège équipé en informatique et internet, doté de terrains de volley-ball,
d’une section football et tennis. « Sur les photos, on voit que les classes étaient des cases, remarque Loélia,
quatorze ans. Maintenant, il y a toute la sécurité et l’hygiène. On rentre le week-end à la maison, et surtout,
il n’y a plus la trique et l’astiquage ! »

La plupart des anciens élèves ont choisi d’inscrire leurs enfants à Havila. « Le collège de Havila fait partie
de mon histoire. Ce que j’y ai vécu m’a beaucoup apporté, pour l’enseignement, mais aussi pour la coutume
et la religion. C’est une formation complète. » Pour ces célébrations, des anciens professeurs avaient fait le
déplacement, comme Monsieur Blanchet, Monsieur et Madame Agopian ou encore Monsieur Raspail.

Certains redécouvraient l’île et le collège quarante ans après, avec beaucoup d’émotion et de reconnaissance.
Peut-être reviendront-ils dans quatre ans, pour les 100 ans de Havila ! En effet, si le collège a quarante ans
cette année, la station d’enseignement de Havila, créée par les missionnaires, fêtera bientôt ses cent ans. Une
histoire à suivre…

Laissez un commentaire

*

20 − six =